Rübezahl

Rübezahl - Un génie des montagnes compteur de navets

La légende veut qu'un puissant génie des montagnes, qu'on appelait Rübezahl, ait vécu autrefois dans les monts des géants. Rübezahl se plaisait à jouer des tours aux humains. Toujours enclin à aider les pauvres et les âmes généreuses, il punissait volontiers les avares et les hommes sans pitié. La légende raconte comment on lui donna le nom de Rübezahl.

Un jour qu'Emma, la fille du roi, se baignait près d'une cascade, Rübezahl en tomba amoureux. Il l'enleva et la retint prisonnière dans son royaume sous la terre. Désireux de gagner son amour, il la comblait de cadeaux et de douces attentions. Mais sans ses amies, Emma se morfondait. Pour la distraire, le génie de la montagne lui donna un beau panier rempli de navets cueillis dans les champs. « Ces navets sont magiques, » lui expliqua-t-il. « Tu peux transformer chacun d'entre eux en une personne que tu aimerais avoir à tes côtés. » Emma fit d'abord apparaître ses amies, puis l'ensemble de la cour. Au bout de quelques jours, à mesure que les navets fanaient, les compagnons de la jeune fille devenaient de plus en plus inertes. Pour calmer la colère d'Emma, Rübezahl lui promis de lui offrir de nouveaux navets dès que le printemps arriverait.

Tout l'hiver, la fille du roi élabora un plan pour s'évader et retrouver son prince au palais. Lorsque les navets se remirent à pousser dans les champs, Emma promis au génie des montagnes de l'épouser à la condition suivante : « Va dans le champ et compte les navets qui y poussent. Si tu n'y parviens pas, tu devras me laisser partir. » Rübezahl courut dans le champ et compta les navets. Pour s'assurer qu'il ne s'était pas trompé, il les compta à nouveau mais le résultat était différent. Il recommença donc depuis le début. Pendant ce temps, la fille du roi avait transformé un navet en cheval et s'enfuyait pour rejoindre son prince. Elle se moqua du génie des montagnes en l'appelant Rübezahl. Aujourd'hui encore, le génie des montagnes part toujours d'une grande colère lorsqu'on l'appelle Rübezahl, car ce nom signifie : « le compteur de navets. »