Blühendes Barock Ludwigsburg FR > Le jardin des contes > Conte de fées version courte > Max et Moritz - Paysan Mecke (Max und Moritz - Bauer Mecke)

Max et Moritz - Paysan Mecke

Max et Moritz jouent un tour au paysan Mecke - Qui a percé les sacs de blé ?

Max et Moritz étaient deux mauvais garnements qui se plaisaient à jouer de méchants tours aux gens du village. Tu peux voir ici de quelles bêtises ils étaient capables.

Un jour, Max et Moritz se faufilèrent dans la grange du paysan Mecke et percèrent un trou au fond de chaque sac de blé. Quand le paysan partit chez le meunier avec un sac sur le dos, les grains formèrent une longue traînée derrière lui. Étonné de voir que son sac perdait ses grains, il l'examina de plus près : quelqu'un avait percé un trou au fond du sac ! Dans un coin de la grange, il tomba sur Max et Moritz, cachés dans un tas de blé. Le paysan ne fut pas long à comprendre : les trous étaient l'œuvre de ces deux garnements !

De ses grosses mains, il les attrapa et les fourra au fond d'un sac qu'il ferma avec une corde. Il mit le tout sur son épaule et s'en alla chez le meunier. Il lui demanda de bien vouloir moudre sans attendre le contenu de son sac. Le meunier vida le sac dans la trémie du moulin. « Cric et crac, cric et crac » fit le moulin, avant de recracher ce qui restait de Max et Moritz, à savoir un fin gruau. Les oies du meunier se jetèrent dessus en caquetant et en avalèrent jusqu'au dernier grain. Leurs ventres furent alors si ronds qu'elles eurent bien de la peine à se dandiner.

Les villageois, soulagés d'apprendre la nouvelle, s'écrièrent : « Dieu merci, nous voilà débarrassés de ces deux scélérats ! »