Le petit Chaperon rouge

Le petit Chaperon rouge - Grand-maman, comme vous avez de grandes dents !

Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait beaucoup. Un jour, sa grand-mère lui offrit un joli bonnet rouge. Comme elle le portait tous les jours, on l'appelait Chaperon rouge. Or la grand-mère tomba malade. Le petit Chaperon rouge voulut lui rendre visite et mit une bouteille de vin et un gâteau dans son panier. Pour aller chez sa grand-mère, l'enfant devait traverser une forêt noire et profonde. Avant de la laisser partir, sa mère inquiète lui dit : « Ne t'écarte surtout pas du chemin ! »

Dans les bois, le petit Chaperon rouge rencontra le loup. Toute innocente qu'elle était, elle lui raconta où elle allait. Le loup lui demanda où habitait la grand-mère et lui dit plein de ruse : « Regarde ces jolies fleurs, ne feraient-elles pas un beau bouquet pour ta grand-mère ? » Le petit Chaperon rouge trouva l'idée fort bonne et s'éloigna du chemin pour cueillir quelques fleurs. Le loup en profita pour filer chez la grand-mère. Il entra dans la maison et avala la vieille femme. Puis il enfila sa chemise et son bonnet de nuit avant de s'allonger dans son lit.

Peu après, le petit Chaperon rouge arriva avec son bouquet de fleurs, sa bouteille de vin et son gâteau. Elle fut bien surprise de voir la porte ouverte. Elle rentra dans la maison, s'approcha du lit et fut plus étonnée encore en voyant sa grand-mère : « Oh, Grand-maman, comme tu as de grandes oreilles ! » « C'est pour mieux t'entendre mon enfant », grommela le loup. « Oh, Grand-maman, comme tu as de gros yeux ! » « C'est pour mieux te voir, mon enfant ». « Mais, Grand maman, comme tu as une énorme et horrible bouche ! » « C'est pour mieux te manger, mon enfant ! » À peine le loup avait-il prononcé ces mots qu'il bondit sur l'enfant et n'en fit qu'une bouchée. Puis il se recoucha et se ronfla bruyamment.

Un chasseur qui passait par là s'inquiéta de ces étranges ronflements. Il entra et découvrit le loup dans le lit de la grand-mère. Le chasseur tua alors le loup et lui ouvrit le ventre. Il aperçut un bonnet rouge et aussitôt, le petit chaperon rouge sortit indemne du ventre du loup. La grand-mère, elle aussi, était vivante. Le chasseur remplit si bien de pierre le ventre du loup que, lorsqu'il voulut se lever, le loup tomba et mourut.