Hänsel et Gretel

Hänsel et Gretel - Langue, langue lèche ! Qui donc ma maison lèche ?

Hänsel et Gretel vivaient avec leurs parents à l'orée d'une forêt. Leur père, un pauvre bûcheron, avait bien du mal à nourrir sa famille. Un jour, il n'y eut plus rien à manger. Craignant la famine et en proie au plus grand désespoir, le bûcheron emmena ses enfants au fond des bois et les abandonna à leur triste sort. Affamés et transis de froid, ils errèrent longtemps sans retrouver le chemin de leur humble masure.

Au bout de trois jours, ils découvrirent une maisonnette dont les murs étaient de pain. Son toit était recouvert de biscuit et ses fenêtres étaient en sucre. Les enfants ne tardèrent pas à détacher quelques morceaux de pain pour calmer la faim qui les tenaillait. Soudain, ils entendirent une voix qui venait de la maison : « Langue, langue lèche ! Qui donc ma maison lèche ? » Les enfants sursautèrent et répondirent : « C'est le vent, c'est le vent. Ce céleste enfant. »

Une sorcière vieille comme les pierres sortit de la maison en s'appuyant sur une canne. Comme elle n'était pas dupe, elle enferma Hänsel dans une cage avec la ferme intention de le faire cuire et de le manger. Elle obligea Gretel à cuisiner pour Hänsel de bons plats afin qu'il engraisse rapidement. Jour après jour, la sorcière vérifiait si le petit garçon était enfin assez gras. Comme elle était presque aveugle, il lui fallait chaque fois tâter le doigt d'Hänsel.  

Hänsel imagina alors une ruse pour tromper la sorcière. Au lieu de son doigt, il tendait toujours un petit os au travers des grilles de sa cage. La sorcière finit par perdre patience et décida de manger Hänsel sans plus attendre. Elle ordonna à Gretel d'allumer un feu pour faire chauffer le four. Gretel craignait de plus en plus pour les jours de son frère. La sorcière poussa Gretel vers le four et lui dit : « Entre là-dedans pour voir si le four est déjà assez chaud. »

Prudente, Gretel répondit : « Je suis bien trop petite pour le savoir. » La sorcière en colère voulut voir par elle-même et s'engagea dans le four. Gretel saisit sa chance et poussa vivement la vieille au fond du four. Elle referma aussitôt la porte du four et bloqua le verrou. Pendant que la sorcière brûlait, les enfants firent le tour de la maison qui était pleine d'or et de pierres précieuses. Les poches emplies de trésors, ils retournèrent chez leurs parents. Depuis ce jour, la famille du bûcheron ne connut plus jamais la faim.