Blühendes Barock Ludwigsburg FR > Le jardin des contes > Conte de fées version courte > Frérot et sœurette (Brüderchen und Schwesterchen)

Frérot et sœurette

Frérot et sœurette - Que devient mon enfant ? Que devient mon chevreuil ?

Il était une fois un frère et une sœur élevés par une méchante marâtre qui avait elle-même une fille affreuse. Désespérés par les mauvais traitements que leur infligeait leur belle-mère, les deux enfants s'enfuirent dans la forêt. Lorsque la marâtre s'en aperçut, elle ensorcela toutes les sources de la forêt. Le petit garçon eut bientôt très soif. Sa sœur, sachant que les sources étaient ensorcelées, essaya de dissuader son frère d'y étancher sa soif. Mais le petit garçon but malgré tout et se transforma aussitôt en chevreuil. La jeune fille pleura longtemps, promettant de ne jamais le quitter.

Ils vécurent quelques temps dans une cabane au fond des bois. Jour après jour, la jeune fille ramassait de l'herbe pour nourrir le jeune chevreuil. Par un matin d'été, le roi vint à chasser dans la forêt. Il remarqua le chevreuil et le suivit jusqu'à la cabane. Apercevant la jolie jeune fille qui vivait là, il en tomba éperdument amoureux. Il l'emmena alors dans son château et l'épousa. Le jeune chevreuil pouvait s'ébattre à son aise dans les jardins du château.

La marâtre et sa vilaine fille, lorsqu'elles eurent vent de tout ce bonheur, décidèrent d'y mettre fin. Or la jeune reine mit au monde un enfant. La marâtre se faufila dans le château, où elle se fit passer pour une femme de chambre. Elle fit prendre un bain à la reine et verrouilla la porte derrière elle. La fausse femme de chambre chauffa la salle de bain si fort et si longtemps que la reine mourut étouffée. L'horrible fille de la marâtre s'installa à sa place dans la chambre royale. Mais toutes les nuits, comme par enchantement, la reine apparaissait, allaitait son enfant et caressait le chevreuil.

Une nuit, elle murmura : « Que devient mon enfant ? Que devient mon chevreuil ? Demain, je viendrais une dernière fois avant de disparaître pour toujours. » Informé de cette apparition, le roi décida de veiller toute la nuit dans la chambre de l'enfant. La reine apparut bientôt. Dès que le roi lui parla, un miracle se produisit. La reine répondit : « C'est bien moi, ta chère épouse » et au même moment, elle revint à la vie. Dès le lendemain, la marâtre et sa fille comparurent devant un tribunal et furent condamnées. Petite sœur et petit frère, qui avait enfin retrouvé forme humaine, vécurent alors heureux jusqu'à la fin de leurs jours.