Cendrillon

Cendrillon - Roucou-cou, roucou-cou et voyez là, Dans la pantoufle, du sang il y a...

La fille d'un riche marchand avait vécu heureuse jusqu'à ce qu'à la mort de sa mère. Six mois plus tard, son père prit une nouvelle épouse qui amena avec elle ses deux filles. La belle-mère et ses filles n'avaient de cesse de maltraiter la jeune fille. Elle devait porter un vieux tablier gris, faire le ménage et dormir dans les cendres près du foyer. Comme cela lui donnait toujours un air sale et poussiéreux, on l'appela bientôt Cendrillon. Lorsqu'elle était triste, Cendrillon allait pleurer sur la tombe de sa mère. Deux colombes blanches et d'innombrables petits oiseaux venaient alors la consoler.

Il advint que le roi donna une fête qui devait durer trois jours afin de trouver une épouse pour son fils. Il invita toutes les jolies filles au château. Pour empêcher Cendrillon d'aller au bal, la belle-mère et ses deux filles versèrent un plat de lentilles dans la cendre en disant : « Tu pourras venir au château une fois que tu auras trié toutes les lentilles ». La jeune fille appela les colombes et tous les petits oiseaux pour l'aider à remplir sa tâche : « Les bonnes dans le petit pot, Les mauvaises dans votre jabot. »

Elle se rendit ensuite sur la tombe de sa mère et s'écria : « Petit arbre, ébranle-toi, agite-toi, Jette de l'or et de l'argent sur moi. » Une colombe blanche lui lança alors une robe magnifique et des pantoufles brodées. Lorsque Cendrillon arriva au château, le prince ne voulut plus danser qu'avec elle. Il était tellement épris de la belle jeune fille qu'il voulut l'épouser. Les deux premiers soirs, Cendrillon parvint à s'enfuir après le bal. Mais le troisième soir, le prince fit enduire de poix les escaliers du château et Cendrillon perdit dans sa fuite une pantoufle restée collée sur les marches.

Pour retrouver la jeune fille, le prince parcourut le pays avec la pantoufle. Toutes les plus belles filles du royaume l'essayèrent sans succès. Lorsque ce fut au tour des deux sœurs, comme leur pied était trop long, elles se coupèrent un bout d'orteil et de talon. Les colombes, cependant, les dénoncèrent en roucoulant : « Roucou-cou, roucou-cou et voyez là, Dans la pantoufle, du sang il y a. »

On fit alors essayer la pantoufle à la pauvre Cendrillon, qui était pourtant si sale. Comme son pied y entrait parfaitement, le prince la reconnut enfin et l'épousa sans plus attendre.