Blanche-neige

Blanche-neige et les sept nains - « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle du pays. »

En jour de plein hiver, une reine était assise à sa fenêtre et cousait. C'est alors qu'elle se piqua au doigt et que trois gouttes de sang tombèrent sur la neige posée sur le rebord de la fenêtre en bois d'ébène. Le tout faisait un si bel effet que la reine pensa : « Comme j'aimerais avoir un enfant aussi blanc que la neige, aussi rouge que le sang et aussi noir que l'ébène ! » Son vœux fut entendu et une fille lui naquit à la peau blanche comme neige, aux lèvres rouges comme le sang et aux cheveux noirs comme l'ébène. On l'appela Blanche-neige. Mais la reine mourut et le roi prit une nouvelle épouse. Comme elle était très belle et très fière, elle interrogeait chaque jour son miroir magique : « Miroir, miroir joli, qui est la plus belle du pays ? ». Et inlassablement, le miroir répondait : « Reine, oh ma reine, vous êtes la plus belle. »

Blanche-neige cependant, devint si belle qu'un jour le miroir répondit : « Ma reine, vous êtes très belle, mais Blanche-neige l'est encore mille fois plus. » La reine fut prise d'une grande colère et ordonna à son chasseur de tuer la jeune fille. Pris de pitié, le chasseur laissa l'enfant s'enfuir dans la forêt. Après avoir longtemps erré au fond des bois, Blanche-neige découvrit la maison des sept nains, qui l'autorisèrent à vivre avec eux.

Lorsque la reine interrogea à nouveau son miroir, il répondit : « Reine, oh ma reine, vous êtes la plus belle ici. Mais Blanche-neige, par-delà les monts d'airain, auprès des sept nains, est encore mille fois plus belle. » Au comble de la jalousie, la reine tenta par trois fois de tuer Blanche-neige en utilisant d'abord un ruban de soie, puis un peigne empoisonné et enfin une pomme empoisonnée. La troisième fois, Blanche-neige semblait bel et bien morte.

Les nains en deuil la déposèrent dans un cercueil de verre transparent. Tous les animaux de la forêt se rassemblèrent pour l'admirer une dernière fois. Un prince qui passait par là vit Blanche-neige. Il s'en éprit aussitôt et voulut l'emmener dans son château. Un serviteur qui portait le cercueil trébucha sur une pierre et le laissa tomber. La secousse fit ressortir de la gorge de Blanche-neige le morceau de pomme empoisonnée, et Blanche-neige revint à la vie.

Peu après, Blanche-neige et le prince célébrèrent leur mariage. La méchante reine s'y rendit. Pour la punir, on la fit danser dans des souliers de fer chauffés à blanc jusqu'à ce qu'elle en tombe raide morte.