Blühendes Barock Ludwigsburg FR > Le jardin des contes > Conte de fées version courte > Blanche-Neige et Rose-Rouge (Schneeweißchen und Rosenrot)

Blanche-Neige et Rose-Rouge

Blanche-Neige et Rose-Rouge - Deux jeunes filles serviables, un ours, et un nain bien ingrat

Une veuve vivait avec ses deux filles, Blanche-Neige et Rose-Rouge, dans une maison au bord d'un bois. La première était aussi douce que la seconde était joviale. Deux rosiers poussaient dans le jardin, un blanc et un rouge, comme les jeunes filles. Un soir d'hiver, on frappa à la porte. Un énorme ours transi de froid entra en disant : « Ne craignez rien, je voudrais juste me réchauffer. » L'ours vint bientôt tous les soirs et les deux jeunes filles se lièrent d'amitié avec lui. Au printemps, il dut leur dire adieu. Comme il passait la porte, il s'écorcha et un petit morceau de sa fourrure fut arraché. Blanche-Neige crut voir de l'or briller sous sa peau blessée.

Quelques jours plus tard, Blanche-Neige et Rose-Rouge découvrirent un nain qui sautillait autour d'un arbre. Sa longue barbe y était coincée. « Ne restez pas plantées là ! » cria le nain. « Venez plutôt m'aider ! » Blanche-Neige coupa le bout de la barbe avec des ciseaux. « Grossières créatures » maugréa le nain. « Couper ma barbe avec des ciseaux ! » Il attrapa son sac plein d'or et repartit aussitôt. Peu après, les jeunes filles lui sauvèrent à nouveau la vie. Il était tombé dans la rivière alors qu'il pêchait et était près de se noyer. La troisième fois qu'elles virent le nain, un aigle l'avait attrapé et voulait l'emporter. Les jeunes filles le retinrent jusqu'à ce que l'aigle ait lâché prise. « Petites maladroites, vous avez déchiré toute ma robe », s'écria le nain avant de disparaître dans sa grotte avec un sac plein de pierres précieuses.

À leur quatrième rencontre, le nain triait ses pierres précieuses dans un pré. Les jeunes filles furent émerveillées par tant d'éclat. « Que faites-vous encore plantées là ? » leur cria le nain. C'est alors qu'on entendit un grognement terrible et que l'ours sortit d'un fourré. Le nain, plein d'effroi, s'écria : « Épargnez-moi ! Prenez plutôt ces deux filles là, elles sont bien plus tendres que moi. Je vous donnerai toutes mes pierres précieuses. » Mais l'ours lui donna un violent coup de patte qui le tua sur le champ.

Soudain, sa peau d'ours tomba à terre et laissa apparaître un beau prince vêtu d'un habit doré. « Ce nain m'avait ensorcelé avant de me voler tous mes trésors », dit-il. Quelques temps après, le prince épousa Blanche-Neige. Rose-Rouge, elle, épousa le frère du prince.